Cinq jardins scolaires à Boumerdès (Algérie) – School gardens in Algeria

ENGLISH ABSTRACT

Unicef Algeria and SOS Children’s Village of Draria (Algiers) signed an agreement to construct school gardens in the region of Boumerdès (N. Algeria). These gardens will deliver food for the school restaurant and improve the attention of the children for their environment.

——————

Dans le Quotidien d’Oran du 17 janvier 2007, la journaliste Nouria B décrit l’accord signé entre UNICEF ALGERIE et SOS Village d’Enfants de Draria (Alger). Voici le contenu de son article “Création de cinq jardins dans des écoles“:

Cinq jardins seront créés dans cinq établissements scolaires de la wilaya de Boumerdès en vertu d’un accord de partenariat signé, hier, entre le Bureau d’Algérie du Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (Unicef) et SOS village de Draria. Ce projet-pilote, selon Raymond JANSSENS, représentant de l’Unicef, vise à améliorer et diversifier les menus servis dans des cantines scolaires et à lutter contre les carences nutritionnelles. Entrant dans le cadre de la création des clubs de l’environnement dans les écoles, cette expérience servira également à inculquer l’amour de l’environnement et de la terre chez les enfants. Ce projet initié en accord avec le Ministère de l’Education nationale répond un peu à la démarche consistant à introduire des activités diversifiés dont l’enseignement et la sensibilisation des élèves par rapport à l’importance de l’environnement.

On vise à produire des aliments de bonne qualité et l’on invite les directeurs des autres écoles à contribuer à la propagation de cette expérience“, dira Raymond Janssens.

Pour Ruot Gérard Aissa, représentant de SOS Kinderdorf, ce projet-pilote est le prolongement d’un programme initié et financé par l’Unicef au profit des élèves de la commune de Draria et notamment ceux du village SOS Draria intitulé “Le renforcement de la famille“, qui sera généralisé au cours de cette année dans les wilayas de Tizi Ouzou et de Tipasa. Financé par l’Unicef à hauteur de un million de dinars pour une durée de 10 mois, ce projet sera monté en collaboration avec les collectivités locales et les associations des parents d’élèves. Il sera renforcé par la production de manuels éducatifs aux élèves.

À noter enfin que cette première expérience est menée en étroite collaboration avec le professeur Van Cotthem de l’Université de Gand, créateur de ce projet, qui a été d’ailleurs témoin de la création du premier club vert dans l’établissement “Temim” de Draria où les élèves ont créé un beau jardin au sein de l’établissement et continuent à l’entretenir avec beaucoup de passion. “Une expérience qui mérite d’être généralisée“, dira-t-il.

—————————–

Je félicite sincèrement Madame Nouria B pour son excellent article sur cette initiative importante. La création de jardins scolaires, où les élèves de l’établissement sont les principaux responsables pour la construction et l’entretien quotidien d’une aire verte à l’école, offre toute une série de possibilités pour organiser des activités pratiques pour le “Club Vert”, là où jusqu’à ce jour, selon le Ministre de l’Environnement de l’Algérie, M. Chérif Rahmani, les idées des Clubs Verts sont restées souvent au niveau théorique.

Que ces jardins scolaires produisent une quantité de légumes et fruits frais pour la cantine scolaire est un atout tout à fait génial. Sachant que le budget des établissements scolaires en Algérie pour les repas des élèves n’est pas très élevé, on peut s’imaginer facilement que la production de différents légumes et fruits dans l’enceinte de l’école même sera un facteur de grande importance pour l’équilibre nutritionnel et la santé des enfants.

Tout cela m’a été confirmé d’ailleurs, pendant ma visite à Boumerdès, par Madame la Directrice de l’Education et par M. Ahmed Benzid, Inspecteur des cantines scolaires. Nous avons trouvé à Boumerdès cinq écoles-pilotes où ce projet sera lancé. Les directions, les enseignants et les élèves de ces 5 établissements nous ont réservé un accueil chaleureux, tout en nous assurant que tout sera fait en collaboration avec la Direction de l’Enseignement de Boumerdès, pour mener cette initiative au succès qu’il mérite.

C’est donc avec impatience que j’attends ma prochaine mission en Algérie pour y rencontrer de nouveau tous ces enthousiastes du projet Unicef-SOS Village d’Enfants. Un exemple à suivre! Lutter contre la désertification, les carences nutritionnelles et les conditions de vie difficiles, en faisant appel aux jeunes pour embellir leur cadre de vie et pour apprendre à produire eux-mêmes une partie de leur nourriture quotidienne, voilà une des meilleures stratégies pour aider au développement durable d’un pays.

Published by

Willem Van Cotthem

Honorary Professor of Botany, University of Ghent (Belgium). Scientific Consultant for Desertification and Sustainable Development.

4 thoughts on “Cinq jardins scolaires à Boumerdès (Algérie) – School gardens in Algeria”

  1. La désertification rampante et la pollution est la conséquence de la méconnaissance du milieu dans lequel nous vivons. L’irrésponsabilité des structures chargées de l’urbanisation principalement ont grandement contribué à la désertification de la bande Nord de l’Algerie, bande de 80 km environ du littoral vers la chaine de l’altas tellien. Une des solutions est un reboisement ” à outrance ” planifié et efficace qui tend à reconcillier l’homme et son environnement. L’ecole et l’enfant constitue un passage obligé pour reconstituer ce que nous avons détruis et repanter ce que nous avons défrechi.
    Je pense que plus important que quelques jardins parcemés par ci par la est que nous lancons un projet ( par exemple à Boumerdes où dés qu’un enfant naisse, ses parents plantent un arbre. Ainsi je propose un projet sous l’égide de l’unicef en coordination entre une association dédiée à ce but, les services des communes, les écoles et la direction des forets; pour reboiser des zones d’abord urbaines puis à la lisiere des cités.
    Je serais pret à participer à un tel projet.

    Dr M SAADI

  2. Bravo !
    nous découvrons avec plaisir votre site et sommes prêts de façon trés concréte à nous joindre à votre action.
    Qui sommes nous ?
    ALGOSUD INTERNATIONAL-ALGERIA
    nous sommes exploitants ( 150 ha à Aïn-Oussera d’une oliveraie ) avons des solutions pour la desertification car impliqués aussi dans le bio-diesel, l’énergie solaire et les plantes médicinales. notre marque “ALGOLIVE” huile extra-vierge à l’export et un personnage clé pour les enfants ,”ALGO”, protecteur de l’environnement et de la qualité de vie …recherchions le contact avec UNICEF depuis longtemps.Preparons une grande campagne d’initiation nutrition etc..etc..collaboration avec vous nous interesse.avons l’outil audiovisuel également. Tél: °213 21 36 80 99 ou +213 70 98 33 76 Claude de la Caffiniére – DG

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s