Des pluies salvatrices en Algérie

J’ai lu avec grand intérêt un article de A. Bellaha dans le journal EL MOUDJAHID du 28 janvier 2007. Il décrit bien l’inquiétude qui régnait en Algérie concernant la pluviométrie. Voici quelques extraits de cet excellent article:

De la pluie et de la neige, le changement brusque intervenu ces derniers jours, après une longue période de sécheresse, a ravivé le sentiment d’espoir à un monde agricole et de l’assurance aux gestionnaires du secteur de l’hydraulique en prise sur l’impact de cette pluviométrie dans l’alimentation des nappes“.
………
Pour leur part, les représentants du secteur de l’agriculture considèrent que ces pluies sont de nature à sauver du moins une campagne labours-semailles pour ne point hypothéquer totalement les prévisions de récolte. C’est assurément un nouveau souffle qui est donné au gré de cette clémence du ciel après une longue phase d’angoisse et d’inquiétude ayant amené à la rationalisation de la distribution de ce précieux liquide avec l’ensemble des effets sur les ménages et autres secteurs d’activité. Effectivement, des plans d’urgence ont été mis en exécution pour la préservation de l’eau et la protection des sources et ressources ayant atteint parfois des sommets alarmants de tarissement“.
……….
S’il est aisé d’établir le constat de la sécheresse qui persiste depuis des décennies, il demeure en revanche, judicieux de s’interroger sur l’action destructrice d’un environnement écologique de l’homme ou de l’Algérien, particulièrement hostile parfois à la verdure, à l’arbre et à la nature“.
……….
Toute une réflexion est à engager par les chercheurs et universitaires, à l’effet de remettre les pendules à l’heure et de renouer avec les caractéristiques saisonnières d’antan. Une réflexion qui ne peut s’inscrire que dans cette préoccupation d’une communauté internationale autour du réchauffement de la planète. Pour l’heure, prions pour que ces pluies salvatrices s’abattent encore“.

———————–

Bravo, M. Bellaha, pour vos réflexions sur l’effet de ces quelques pluies! Malheureusement nous savons bien qu’elles ne changeront pas d’une façon durable les effets négatifs de la sécheresse soutenue. Il nous faut beaucoup plus d’initiatives performantes dans la lutte contre la désertification pour renouer avec les situations d’antan.

Je pense notamment à la nécessité de limiter ou même d’arrêter, aussitôt que possible, l’ensablement des barrages pour renforcer les capacités de stockage d’eau. Un reboisement complet des berges de l’amphithéâtre s’impose. Difficile à réaliser ? N’oublions pas que nous disposons maintenant de technologies simples pour assurer le succès des plantations d’arbres et arbustes, même dans les conditions les plus difficiles. Le taux de survie des jeunes pieds d’arbres est maintenant tellement haut, grâce à ces technologies, que cela vaut la peine d’attirer l’attention des responsables sur ces nouvelles stratégies pour la stabilisation des berges autour des barrages.

Je pense aussi à ces technologies modernes, p.ex. la méthode TerraCottem, appliquées déjà dans toute une série de pays du monde, avec lesquelles le volume d’eau d’arrosage en agriculture peut être réduit d’une façon significative. Même si ce n’est qu’à une toute petite échelle, les jardins de famille dans les camps des Sahraouis près de Tindouf nous prouvent qu’on peut réduire les arrosages jusqu’à 50 % tout en produisant encore le double de la biomasse normale.

Augmentation des capacités de stockage d’eau et diminution de la consommation d’eau, voilà deux arguments pour développer des actions urgentes. Nous nous tenons à la disposition de tous les intéressés pour le développement de plans d’actions qui peuvent mener à une amélioration tellement nécessaire.

Author: Willem Van Cotthem

Honorary Professor of Botany, University of Ghent (Belgium). Scientific Consultant for Desertification and Sustainable Development.

One thought on “Des pluies salvatrices en Algérie”

  1. Bonjour

    Nous publions une revue spécialisée dans l’agriculture et l’environnement qui s’appelle GREEN ALGERIE, étant sur un article concernant la pluviométrie, nous aimerions vous y citer comme référence. Vos réflexions qui sont très intéressantes ne sont pas sans suciter l’intérêt des profesionnels du monde agricole. Merci d’avance. Vous pouvez nous contacter à l’adresse mail suivante : hadefil@yahoo.fr. Cordialement.

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: