Nourriture et reboisement – Food and reforestation

ENGLISH ABSTRACT

In his comment on my former post about school gardens Dr. Mohamed Saadi says that reforestation is more important than constructing some scattered school gardens. As almost all countries have suffered from deforestation during the last decades, I agree fully that reforestation is very important. However, I am convinced that in desertied areas reforestation and food production are equally important in the combat of desertification. They can easily be combined in a school garden project, aiming at food production for the school kitchen, combined with the creation of a school nursery for production of young trees to be planted by the children. Every National Ministry of Education, cooperating with international agencies like UNICEF, WFP or FAO, could easily set up an interesting program to involve all schools in the creation of a school garden and a tree nursery. A National Tree Planting Day could certainly help. It seems to me that this is the best way to motivate all youngsters of a country to contribute to the improvement of their living conditions and the ecological situation of the nation.

COMMENTAIRE du Dr. Mohamed SAADI

La désertification rampante et la pollution est la conséquence de la méconnaissance du milieu dans lequel nous vivons. L’irresponsabilité des structures chargées de l’urbanisation principalement ont grandement contribué à la désertification de la bande Nord de l’Algérie, bande de 80 km environ du littoral vers la chaîne de l’Atlas Tellien. Une des solutions est un reboisement ” à outrance “, planifié et efficace qui tend à réconcilier l’homme et son environnement. L’école et l’enfant constituent un passage obligé pour reconstituer ce que nous avons détruit et replanter ce que nous avons défriché.

Je pense que plus important que quelques jardins parsemés par-ci par-là est que nous lançons un projet (par exemple à Boumerdès où, dès qu’un enfant naisse, ses parents plantent un arbre. Ainsi je propose un projet sous l’égide de l’Unicef en coordination avec une association dédiée à ce but, les services des communes, les écoles et la direction des forêts, pour reboiser des zones d’abord urbaines, puis à la lisière des cités.

Je serais prêt à participer à un tel projet.

Dr. M. SAADI

———————————–

MA REFLEXION

Comme presque tous les pays ont durement souffert d’un déboisement à outrance pendant les dernières décennies, je suis du même avis que le Dr. Saadi : le reboisement de grandes surfaces est très important pour tous les pays en voie de désertification, même dans les zones humides.

Néanmoins, je suis convaincu que dans les pays désertifiés des zones arides et semi-arides, même sub-humides, le reboisement et la production de nourriture sont d’une importance quasi égale. Pourrions-nous penser que des jeunes avec un estomac presque vide seraient intéressés par un programme de reboisement ? À chaque fois que j’ai proposé un projet de reboisement dans les pays Sahéliens, j’ai eu les mêmes réponses : “Comment produire les efforts pour créer des trous d’implantation d’arbres avec un estomac qui gronde de faim ?” et “Donnez-nous à manger d’abord et nous planterons des arbres par après !”.

Nous avons alors réagi à ces observations pertinentes de la population rurale par le lancement de projets de jardins communautaires, qui réunissaient toutes les femmes d’un village pour la culture maraîchère dans un jardin entouré d’une ceinture d’arbres. Ainsi, la production alimentaire était combinée avec le reboisement. Bien sûr, tout ceci n’était qu’à une toute petite échelle. Mais les résultats excellents auraient dû suffire pour convaincre les autorités à multiplier ces efforts splendides à l’échelle nationale. C’est là que notre lobbying n’a pas connu de succès, car la politique est une chose totalement différente du travail de terrain. Et je ne suis qu’un chercheur qui apporte une solution pour les problèmes de sécheresse et de désertification. C’est aux décideurs de s’en servir à l’échelle nationale ou même internationale. Hélas !

Le reboisement et la culture maraîchère peuvent facilement être combiné dans un autre type de projet : le jardin scolaire. Presque toutes les écoles ont des terrains vagues qui peuvent être aisément transformé en parcelles de culture pour la production de légumes et de fruits. En constatant que la majorité des écoles a des grandes difficultés financières pour offrir un repas complet (avec légumes et fruits frais, pleins de vitamines et d’éléments minéraux), il me semble prioritaire d’aider les écoles à créer un jardin de production maraîchère, pour alimenter régulièrement les cantines scolaires. La santé des enfants d’abord !

Un tel jardin scolaire installé, on peut aussi commencer à planter toute une série d’arbres fruitiers dans l’enceinte de l’école. C’est ce que j’appelle le noyau local du reboisement, car un arbre est toujours un arbre. Qu’il porte aussi des fruits comestibles, est un atout fantastique.

Les bons résultats obtenus avec “leur” jardin scolaire motiveront les élèves à participer avec enthousiasme à un projet de reboisement, car la jeunesse actuelle est très consciente des problèmes écologiques. C’est ici qu’interviendra le lancement d’une pépinière scolaire. Toutes les classes d’une école pourraient avoir leur petit lopin de terre pour y installer leur partie de la pépinière. Les arbres produits pendant une année scolaire pourraient être plantés chaque année par les élèves mêmes, par exemple à l’occasion d’une “Journée de l’Arbre“. La participation de toutes les écoles d’un pays, sous le Haut Patronage du Ministère de l’Education et avec l’assistance de toutes les autorités concernées, devrait assurer une contribution annuelle de grande valeur au reboisement d’un pays.

Une jeunesse bien nourrie est un des piliers du succès d’une telle initiative. Je crois savoir qu’en Algérie par exemple UNICEF et d’autres organisations, comme SOS Village d’Enfants, sont prêtes à apporter leur soutien à des telles initiatives (voir le beau projet “Ecoles Amies des Enfants” qui vient d’être lancé par UNICEF ALGERIE et le jardin scolaire magnifique, créé à Draria-Alger par SOS Village d’Enfants). Ces initiatives méritent toute l’attention des autorités (Ministères, PAM, FAO, Union Européenne). Une coopération intense entre tous les bailleurs de fonds formera la base d’une réussite complète dans le pays.

Je suis convaincu qu’un programme de création de jardins scolaires avec pépinière et l’organisation d’une “Journée de l’Arbre” est le meilleur moyen pour motiver la génération future. La jeunesse contribuera volontiers à une amélioration de leurs conditions de vie quotidienne et à la situation écologique de leur pays.

Il est bon de savoir que les responsables des projets peuvent compter sur la contribution du Dr. Mohamed Saadi, à qui j’adresse mes remerciements les plus sincères.

Prof. Dr. Willem Van Cotthem

Author: Willem Van Cotthem

Honorary Professor of Botany, University of Ghent (Belgium). Scientific Consultant for Desertification and Sustainable Development.

3 thoughts on “Nourriture et reboisement – Food and reforestation”

  1. J’ai bien lu votre réponse et personnelement j’ai trouvé pleine d’idées qui demandent des initiatives concretes. Etant Physicien à l’université de Boumerdes et en tant que citadin je vois toujours ” le gris du béton sans vie ” l’emporter sur la verdure vivante de notre nature. C’est pour cela que j’ai fait une telle proposition. Néanmoins l’idée des jardins va à merveille pour les campagnes où les écoles et les habitations ont autour d’elles des terres le plus souvent non cultivées et défréchies.
    Cher Pr, j’espere voir un jour se concretiser de tels idées et projets qui à mon sens peuvent subvenir aux besoins des écoles du milieu rural où les éleves sont contact avec la terre et ont besoin de voir qu’ils pouront lui faire confiance pour leur avenir.

    Salutations distinguées

    Dr M. SAADI

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: