Une contribution spéciale : Philosophie de Jardiniers (Jardinsessentiels)

Lu avec grand intérêt au site

http://jardinsessentiels.blog.fr/

de Mme. A. DEBORDE

Philosophie de jardiniers

 

 

La gousse de Moringa était si belle que je l’ai montrée souvent. Au cours des démonstrations les graines qu’elle contenait ont été déplacées au fil des jours. Lorsque j’ai tenté de retrouver leur place une forte émotion m’a saisie. Chacune avait sa niche, qu’elle occupait parfaitement. Elle était mal installée ailleurs. Je savais bien que la différence est partout mais il faut parfois un évènement pour qu’un fait nous soit, disons, pleinement révélé.
Dans la Nature rien n’est parfaitement identique. Reconnaître cette évidence est une chose. La vivre profondément, l’assimiler en est une autre, qui nous amène à modifier nos relations avec ce qui nous entoure.
Toutes les vies que nous croisons sont donc différentes, donc exceptionnelles (et à ressentir comme telles). Chaque moment de la vie est différent et donc exceptionnel. Lorsque ces pensées nous habitent profondément elles orientent notre vie, notre manière d’approcher les autres vies (sous toutes les formes).

Reconnaître que tout est différent c’est avoir le devoir d’accepter cette différence. Elle ne doit pas nous faire souffrir puisqu’elle est inévitable, incontournable ! Puisqu’on la retrouve partout !

Nous n’avons pas à nous situer sur une échelle de valeurs par rapport aux vies que nous approchons. Un chien n’est pas “moins” que nous. C’est une forme de vie différente avec laquelle je peux même communiquer profondément.

Nous sommes le 28 avril 2 007. Le soleil est levé depuis une heure et nous propose un certain éclairage sur les iris et sur le Mont Mou. L’instant est unique, magique, miracle…. C’est un présent éclairé, mesuré, exceptionnel. Le faire entrer en nous et le savourer…

Balayer les psychiatres, repartir à zéro : comprendre enfin qu’il ne faut pas s’étonner de se sentir différent ou incompris… L’Autre a droit à sa différence, nous aussi. Ne plus demander à être compris mais plutôt reconnu et à notre tour reconnaître tout ce qui est exceptionnel et positif ailleurs. Ignorer les côtés négatifs. Au nom du droit à la différence… Essayer de la deviner pour l’apprécier… Ne pas rester dans l’indifférence !
Se demander pourquoi les graines de Moringa doivent être différentes. C’est important. Pour quelles raisons le sont-elles ? La survie, l’adaptation, les questions que ça soulève… les réponses qu’on trouve… Maintenant je pense que si ces graines sont différentes c’est merveilleux : les détails autour de nous sont infinis, comme l’univers. Il nous faut survivre pour maintenir notre différence, l’exprimer. Les gens qui disparaissent emportent leur différence, ce qui les caractérisait. C’est sans doute ça que nous pleurons.
La différence, c’est la clef de l’ouverture au monde qui nous entoure, la raison de notre présence. Chaque instant est unique, magique, bref, miracle: le vivre profondément …

Author: Willem Van Cotthem

Honorary Professor of Botany, University of Ghent (Belgium). Scientific Consultant for Desertification and Sustainable Development.

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: