Cinq jardins scolaires à Boumerdès (Algérie) – School gardens in Algeria

ENGLISH ABSTRACT

Unicef Algeria and SOS Children’s Village of Draria (Algiers) signed an agreement to construct school gardens in the region of Boumerdès (N. Algeria). These gardens will deliver food for the school restaurant and improve the attention of the children for their environment.

——————

Dans le Quotidien d’Oran du 17 janvier 2007, la journaliste Nouria B décrit l’accord signé entre UNICEF ALGERIE et SOS Village d’Enfants de Draria (Alger). Voici le contenu de son article “Création de cinq jardins dans des écoles“:

Cinq jardins seront créés dans cinq établissements scolaires de la wilaya de Boumerdès en vertu d’un accord de partenariat signé, hier, entre le Bureau d’Algérie du Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (Unicef) et SOS village de Draria. Ce projet-pilote, selon Raymond JANSSENS, représentant de l’Unicef, vise à améliorer et diversifier les menus servis dans des cantines scolaires et à lutter contre les carences nutritionnelles. Entrant dans le cadre de la création des clubs de l’environnement dans les écoles, cette expérience servira également à inculquer l’amour de l’environnement et de la terre chez les enfants. Ce projet initié en accord avec le Ministère de l’Education nationale répond un peu à la démarche consistant à introduire des activités diversifiés dont l’enseignement et la sensibilisation des élèves par rapport à l’importance de l’environnement.

On vise à produire des aliments de bonne qualité et l’on invite les directeurs des autres écoles à contribuer à la propagation de cette expérience“, dira Raymond Janssens.

Continue reading “Cinq jardins scolaires à Boumerdès (Algérie) – School gardens in Algeria”

Gardens in the desert – Jardins dans le désert

MESSAGE IN ENGLISH + FRANCAIS (voir plus loin)

Within its Nutrition Programme, UNICEF ALGERIA launched in 2006 a splendid project, called “Family gardens in the refugee camps of the Sahraouis“. These camps are located in the region of Tindouf (S.W. Algeria).

I will try to show the success stories of this project by inviting you to have a look at a series of pictures with legends about the small gardens created in different camps. Please do not forget that these gardens are constructed in the Sahara desert, with all its possible constraints (climate, availibilty of water, soil, salinity etc.).

Have a look at the following URL and double click on the pictures to see the enlarged version and the legend:

http://www.flickr.com/photos/24356485@N00/sets/72157594524730196/

Interesting isn’t it ?

——————————————————————-
Dans le cadre de son Programme Nutrition, UNICEF ALGERIE vient de lancer en 2006 son projet “Jardins Familiaux dans les camps des réfugiés Sahraouis“. Ces camps se trouvent dans la région de Tindouf (S.W. Algérie).

Je veux essayer de vous montrer les cas de succès de ce projet en vous invitant à voir une série de photos et de légendes concernant ces petits jardins créés dans différents camps. Veuillez ne pas oublier que ces jardins ont été construits dans le désert Sahara, avec toutes ses contraintes possibles (climat, disponibilité de l’eau, sol, salinité etc.).

Visitez l’URL suivant et cliquez deux fois sur une photo pour la voir en agrandissement et avec la légende:

http://www.flickr.com/photos/24356485@N00/sets/72157594524730196/

Intéressant, non ?

Désertification, information, coopération.

ENGLISH ABSTRACT

Receiving more and more comments on former posts, I confirm hereby my intention to strive for closer cooperation between all people active in the field of combating desertification. Let us join hands and start exchanging information on success stories and best practices, even if we don’t speak the same language.

Here is an example concerning the construction of family gardens in S.W. Algeria (the refugee camps of the Sahraouis). My comment is in French, but I can provide an English translation to all interested people.

COMMENT RECEIVED ON FEB. 12
COMMENTAIRE RECU LE 12 FEVRIER

yahiaoui fouzia | yahiaouif@yahoo.fr | IP: 81.22.65.133

Bonjour,

J’ai trouvé ce site en cherchant des informations sur l’arganier et je félicite tous les acteurs qui ont travaillé pour le projet des jardins dans la région de Tindouf. C’est une très belle initiative pour la lutte contre la désertification et l’intégration des femmes dans les programmes de développement durable. Ce projet est un exemple à suivre pour l’immensité des régions arides et semi-arides.

Aussi, est ce possible d’avoir un peu plus d’informations sur la méthode utilisée ou des orientations pour la réalisation de ces jardins.

Autre chose: est ce qu’il est possible d’avoir des informations par l’intermédiaire de l’ingénieur forestier de Tindouf sur la répartition et la quantité des spécimens d’arganier qui se trouvent à Tindouf.

Merci.

Yahiaoui Fouzia
Ingénieur écodéveloppement des zones arides et semi-arides.
Conservation de la nature.

MY REPLY
MA REPONSE

Cher Yahiaoui Fouzia,

Merci pour votre appréciation pour le projet UNICEF ALGERIE, avec lequel nous essayons de compléter le panier alimentaire des réfugiés Sahraouis vivant déjà 30 ans dans des camps près de Tindouf (S.W. de l’Algérie). Vous savez sans doute que ce panier des Nations Unies vient d’être réduit considérablement. Ainsi, les réserves nutritionnelles des Sahraouis ont été épuisées et la malnutrition se fait de plus en plus sentir, en particulier chez les enfants.

C’est la raison pourquoi nous voulons, aussitôt que possible, offrir à toutes les familles des camps un petit jardin familial de 20 à 30 mètres carrés seulement. Nous avons calculé qu’un tel petit jardin est suffisant pour compléter le panier alimentaire des Nations Unies, en particulier pour l’approvisionnement en vitamines et éléments minéraux.

Continue reading “Désertification, information, coopération.”

Poverty reduction through group approach

I read this morning at the “Development Gateway” on poverty the following abstract :
———————————————————————————————-
1. NEW HIGHLIGHT: Group approach to poverty reduction
———————————————————————————————-

The poor (destitute, isolated, risk averters with low-income and poor infrastructure) can grow out of poverty provided their basic rights are re-stored and other civil society opportunities are made available to them. One successful approach to grow out of poverty is to organize poor into small groups, then organizations and finally federations or networks.

Why group approach to poverty reduction has been successful?
– Groups bring solidarity, strength, mutual help, pooling their resources, empowerment, emergency help, remove being helpless and takes them out of isolation
– Like minded people to share experiences, problems and successes
– Poor can learn from and adapt to their piers
– Seeing progress made by their piers make them progressive

The group approach also provides several benefits to the poverty reduction worker such as bring the poor together, pooling of learning resources, higher efficiency of training, more accessible, etc. So much so all successful poverty reduction initiatives are based on group principles.”

I couldn’t help thinking at our multiple initiatives with the Belgian TC-Dialogue Foundation, with which we organized humanitarian projects within the framework of combating desertification and alleviating poverty. First of all, it should be clear that desertification is strongly linked to poverty. Indeed, it are generally the poorest rural people in the drylands suffering the most of drought and desertification. That is why we have mostly been setting up community gardens for women and school gardens.

Continue reading “Poverty reduction through group approach”

Renforcement de capacités à SOS Kinderdorf d’Alger

En Décembre 2006, j’ai assisté à une réunion de renforcement de capacités, organisée par UNICEF ALGERIE à SOS Village d’Enfants (SOS Kinderdorf) à Draria, près d’Alger. Il s’agissait d’une réunion avec une délégation des écoles de Boumerdès (Algérie du Nord). L’objectif principal était d’informer les délégués de Boumerdès sur les potentialités de la méthode TerraCottem pour le conditionnement des sols, en vue d’un projet de construction de jardins scolaires à Boumerdès même. Les objectifs spécifiques étaient la démonstration des effets du TerraCottem (TC) dans le jardin de SOS Village d’Enfants à Draria et dans le jardin scolaire d’une école à Draria.

La délégation des écoles de Boumerdès et de l’UNICEF ALGERIE, celle-ci sous la conduite de Mr. Raymond JANSSENS, Représentant d’UNICEF, ont reçu un aperçu général de l’organisation SOS Village d’Enfants par Mr. Gérard RUOT, Directeur. Ensuite, j’ai eu le plaisir de pouvoir décrire la méthode TerraCottem, la composition de ce conditionneur de sol (un mélange de granulés et de poudres) et ses avantages pour la culture en terrains arides.

La visite au deux jardins à Draria a livré la preuve convaincante que le produit TerraCottem offre toute une série d’avantages pour cultiver toutes les espèces de plantes (légumes, arbres fruitiers, plantes ornementales, etc.) dans des sols secs, tout en n’utilisant qu’un quantité limitée d’eau et d’engrais (d’où son importance pour l’environnement et l’avenir de notre planète).

Voici quelques photos de cette séance de renforcement de capacités (cliquez deux fois sur les photos pour les voir au grand format) :

Continue reading “Renforcement de capacités à SOS Kinderdorf d’Alger”

Jardins familiaux dans le désert Sahara en Algérie

Dans le cadre du Programme NUTRITION de l’UNICEF en Algérie, un projet de construction de jardins familiaux fut lancé dans les camps des réfugiés du Sahara Occidental (Sahraouis). L’objectif principal de ce projet est de produire de la nourriture fraîche (légumes et fruits) pour les réfugiés, en supplément au panier mensuel de l’alimentation offert par l’ONU.

Au moins un ingénieur agronome dans chacun des camps s’occupe du suivi de ce projet. Déjà en 2003, l’ingénieur Taleb BRAHIM a commencé à cultiver des légumes dans son jardin privé au camp de Smara.

Aujourd’hui, il me fait parvenir un petit rapport et quelques photos. Lors de mes visites à Smara en Mai et Décembre 2006, j’ai pris des photos que je joins à son message. La conclusion générale est que des légumes peuvent aisément être cultivés dans cette partie du Sahara (S.W. Algérie), en particulier en utilisant le conditionneur de sol TerraCottem, qui nous laisse épargner beaucoup d’eau et d’engrais.

Continue reading “Jardins familiaux dans le désert Sahara en Algérie”

Family gardens in the Sahara desert of Algeria

Within the framework of UNICEF’s nutrition program in Algeria, a project was launched to construct family gardens in the refugee camps of the people of the Western Sahara (Sahraouis). The main objective of this project is to provide fresh food (vegetables and fruits) to the refugees as a supplement to the monthly food basket offered by UNO.

In each of these camps at least one agronomist takes care of the follow-up of this project. Already in 2003, ir. Taleb BRAHIM started growing vegetables in his private garden in the camp of Smara.

Today, he sents me a short report and some pictures. As I visited him in Smara in May and December 2006, I am adding my pictures of his garden to this message. The general conclusion is that vegetables can be grown quite easily in this part of the Sahara (S.W. Algeria), in particular when using the soil conditioner TerraCottem, saving a lot of water and fertilizer.

Continue reading “Family gardens in the Sahara desert of Algeria”

AFRICAN CROP NEWS

 I read regularly the newsletter of the African Crops News Service (ACNS), called “AFRICAN CROP NEWS“. It is a very interesting publication, in particular for those interested in food production in Africa, but also for a broader group of people interested in plant production under difficult conditions. The newsletter is “Delivering news. Improving crops“. In its Christmas 2006 edition, I found this information on a brochure that could interest many readers amongst us. Please have a look at http://www.africancrops.net/news/dec06/brochure.pdf

Continue reading “AFRICAN CROP NEWS”

Community garden (Horticulture) in Burkina Faso

Together with my team of the University of Ghent and in cooperation with the Dutch Committee Maastricht-Niou, I have set up different development projects in Burkina Faso since 1988. Reforestation and creation of community gardens for women have been the main topics (see other postings).

In 1997, we started the application of the soil conditioner TerraCottem (TC), as a project of the Belgian TC-DIALOGUE Foundation (see the website http://www.tcdialogue.be). In the community garden for women of the village of Niou (Kourweogo Province, Burkina Faso), some 2500 square meter of the vegetable garden were treated with that water saving soil conditioner. A smaller part of the garden remained untreated (control plot).

Capacity building
1997-07 Capacity building in the garden : members of the local women’s association Gueswende got information about TC-application and its role (Photo Monique Van Endert 1997)

Continue reading “Community garden (Horticulture) in Burkina Faso”

%d bloggers like this: