Désertification, information, coopération.

ENGLISH ABSTRACT

Receiving more and more comments on former posts, I confirm hereby my intention to strive for closer cooperation between all people active in the field of combating desertification. Let us join hands and start exchanging information on success stories and best practices, even if we don’t speak the same language.

Here is an example concerning the construction of family gardens in S.W. Algeria (the refugee camps of the Sahraouis). My comment is in French, but I can provide an English translation to all interested people.

COMMENT RECEIVED ON FEB. 12
COMMENTAIRE RECU LE 12 FEVRIER

yahiaoui fouzia | yahiaouif@yahoo.fr | IP: 81.22.65.133

Bonjour,

J’ai trouvé ce site en cherchant des informations sur l’arganier et je félicite tous les acteurs qui ont travaillé pour le projet des jardins dans la région de Tindouf. C’est une très belle initiative pour la lutte contre la désertification et l’intégration des femmes dans les programmes de développement durable. Ce projet est un exemple à suivre pour l’immensité des régions arides et semi-arides.

Aussi, est ce possible d’avoir un peu plus d’informations sur la méthode utilisée ou des orientations pour la réalisation de ces jardins.

Autre chose: est ce qu’il est possible d’avoir des informations par l’intermédiaire de l’ingénieur forestier de Tindouf sur la répartition et la quantité des spécimens d’arganier qui se trouvent à Tindouf.

Merci.

Yahiaoui Fouzia
Ingénieur écodéveloppement des zones arides et semi-arides.
Conservation de la nature.

MY REPLY
MA REPONSE

Cher Yahiaoui Fouzia,

Merci pour votre appréciation pour le projet UNICEF ALGERIE, avec lequel nous essayons de compléter le panier alimentaire des réfugiés Sahraouis vivant déjà 30 ans dans des camps près de Tindouf (S.W. de l’Algérie). Vous savez sans doute que ce panier des Nations Unies vient d’être réduit considérablement. Ainsi, les réserves nutritionnelles des Sahraouis ont été épuisées et la malnutrition se fait de plus en plus sentir, en particulier chez les enfants.

C’est la raison pourquoi nous voulons, aussitôt que possible, offrir à toutes les familles des camps un petit jardin familial de 20 à 30 mètres carrés seulement. Nous avons calculé qu’un tel petit jardin est suffisant pour compléter le panier alimentaire des Nations Unies, en particulier pour l’approvisionnement en vitamines et éléments minéraux.

Continue reading “Désertification, information, coopération.”

%d bloggers like this: